Retour
Véronique Lapalme
Ingénieure, Conception et construction, CN
VLapalme_Photo

Était ce ton premier choix de carrière de venir dans l'industrie ? Si oui, comment as-tu eu la piqûre pour le transport ? Si non, qu'est ce qui t'a attiré dans le secteur ?

À l’université, j’ai étudié en génie mécanique. Je voulais surtout travailler dans un domaine où je pourrais pratiquer l’ingénierie. Lors de mes recherches d’emplois, j’ai découvert que j’aurais cette opportunité dans un domaine tout à fait unique, soit le domaine ferroviaire. En effet, le CN m’offrait la chance de travailler dans le département de Conception et construction, un département qui s’occupe des projets de constructions dans l’emprise ferroviaire. Ce qui m’a attirée à ce domaine c’est son aspect unique et méconnu des étudiants, car les connaissances ferroviaires ne sont pas enseignées dans les écoles. Les employés dans le domaine ferroviaire développent donc une expertise rare et très recherchée.

Qu'est-ce qui t'a ou qui te surprend dans ton métier, dans le sens où tu ne t'attendais pas à voir ces aspects (technologie, culture, ambiance, défis...) dans l'industrie ?

Je travaille présentement en tant que chargée de projet dans le département de Conception et construction du CN. Je m’occupe donc de réaliser divers projets de construction (nouvelles voies ferrées, construction de pont ferroviaire, etc.). Ce rôle me permet de travailler avec plusieurs départements, dont le département de la Voie (responsable de l’entretien et construction de voie) et le département de Signaux et communications (responsable du système de signalisation ferroviaire). La sécurité et la qualité du service à la clientèle sont au cœur des préoccupations du CN. Ainsi, mon défi le plus important est de trouver des solutions de conception qui permettent d’effectuer des travaux de construction de façon sécuritaire sans interrompre le service ferroviaire. Je dois donc m’assurer que tous les départements du CN coordonnent leurs efforts pour la planification et l’organisation des travaux. Ce défi en est un qui m’a surprise en débutant ma carrière au CN. Toutefois, c’est un défi qui fait en sorte qu’il y a un esprit d’équipe important entre les départements pour assurer la réussite d’un projet dans de cours délais entre le passage des trains.

Si tu devais donner un conseil à la relève, que leur dirais-tu pour les encourager à choisir leur secteur de la logistique et du transport des marchandises ?

N’hésitez pas à choisir un domaine méconnu qui présente des défis qui sortent de l’ordinaire. Persévérez à trouver des solutions, posez des questions, travaillez en équipe et utilisez les ressources mises à votre disposition.

Comment envisages-tu le futur de ta profession et du secteur ?

Le transport de marchandises est nécessaire dans un marché international comme le nôtre. Les projets d’infrastructure sont en pleine expansion. Les ingénieurs sont donc très sollicités pour répondre à cette demande.

Cargo
CargoM
Édifice du Port de Montréal
2100, av. Pierre-Dupuy
Aile 2, Bureau 2100
Montréal (Québec) H3C 3R5
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE
Votre courriel a été ajouté à notre liste avec succès.